Conte thérapeutique

conte thérapeutique

 

 « Dans les contes de fées, les processus internes de l’individu sont extériorisés et deviennent compréhensibles parce qu’ils sont représentés par les personnages et les événements de l’histoire. »

 

Bruno Bettelheim

 

 

     Les contes, mythes et légendes transmettent depuis la nuit des temps, dans toutes les cultures, une sagesse et un savoir sacré qui nous invitent à une connaissance de soi, de notre psychisme et notre relation au monde.

Messager de l’inconscient et issu de l’inconscient collectif le conte peut nous aider dans notre évolution pour aller vers une maturation psychologique. 

     Le conte s’adresse d’abord à l’inconscient qui, adulte ou enfant, (l’inconscient n’a pas d’âge) aura entendre le message pour œuvrer à la transformation.

     Le conte thérapeutique est un fabuleux outil en psychothérapie. Le patient va choisir ou bien le construire selon la problématique et l’objectif de la personne. Par exemple le conte « La jeune fille sans mains » pourra aider une femme qui ne parvient pas à exprimer son potentiel créateur…

     Ainsi « Hansel et Gretel » ou « Le Petit Poucet » sont-ils abandonnés dans la forêt par leurs parents. Blanche-Neige aussi vit une angoissante fuite dans les bois. C’est comme une sorte immersion au plus profond de nous-mêmes pour comprendre notre psyché et les arkétypes qui l’habitent.

     Cela invite le patient à connaître un processus de maturation pour conquérir son autonomie et se libérer de la dépendance. Et le renvoie à une sorte de parcours initiatique que tous les personnages de l’histoire nous invitent à vivre afin d’intégrer dans notre intériorité une réelle transformation et nous conduire vers un chemin d’individuation qui nous est peu à peu révélé à travers la symbolique du conte.


     Au cœur de la psychothérapie les contes peuvent s’adresser parfois à ceux qui ont souffert de sentiment d’abandon. Et nos héros, faisant appel à toutes leurs ressources, parviendront à triompher de maintes épreuves nécessaires à la maturation.

 

Le Petit Poucet, habile et courageux, saura vaincre l’ogre terrifiant – qui représente notre part d’Ombre – tandis qu’Hansel et Gretel apprendront à maîtriser leurs pulsions orales. Attirés par la maison de sucre et de pain d’épice, ils seront confrontés à la sorcière, autre image de l’Ombre, liée à l’aspect négatif de la mère.

.

     De même, la belle histoire de « Raiponce », où l’héroïne se libère de l’emprise de la sorcière qui la retient dans sa tour, trouvera écho chez celle qui, prisonnière d’une relation fusionnelle à la mère, cherche à consentir à son état de femme.

 

     Ainsi le travail psychothérapeutique au travers de ces différents contes peut permettre d’accéder à notre intuition, l’intégration de notre Anima/Animus, exprimer notre créativité ou encore développer l’affirmation de soi. 


     Ils nous donnent la possibilité de rentrer dans un processus de maturation et d’individuation en intégrant certains archétypes. Ce langage de l’inconscient au travers des contes nous enseigne que nos conflits intérieurs, nos résistances, nos souffrances sont des leviers qui nous permettent d’accéder à notre nature profonde dans un processus de transformation et d’évolution de l’être.

 

 

Quelques contes…

 

-Vassilissia la Belle

 

Ce conte à l’origine Russe nous invite à vivre un chemin initiatique au cœur de la forêt

(L’inconscient) il permet la transmission de notre partie intuitive, symbolisée par une poupée que l’héroïne tient dans sa poche et qui la guide dans les bois jusqu’à la sorcière Baba Yaga qui sera son initiatrice et également facette de l’ombre, de nos peurs à dépasser ; la sorcière peut être celle qui transmet et qui permet les rites de passages.

A travers ces épreuves Vassilissia va vivre son processus d’individuation au niveau du féminin.

 

Et si la femme doit accepter et révéler sa féminité, une autre tâche l’attend : intégrer sa partie masculine ou Animus. Bon nombre de contes, de différentes manières vont nous accompagner dans ce processus c’est le cas dans le conte qui suit 

 

- « La jeune fille sans mains »

 

l’héroïne de ce conte  traversera maintes épreuves pour s’approprier son Animus, représenté par ses mains, coupées puis remplacées par des mains d’argent et enfin redevenues mains humaines. Ces mains qui précisément, nous renvoient à l’action, la créativité, un des aspects de l’énergie masculine.

- « L’alouette qui chante et saute »

 

 Ici, l’accès à l’Animus nous est conté autrement …Une jeune fille va épouser un lion qui était un roi enchanté qui le jour est changé en lion et la nuit reprend sa forme humaine. Ce lion figure solaire symbolise l’Animus non intégré, dans son aspect sauvage et indompté, représentant des émotions et des pulsions incontrôlées. La version du fiancé-animal se retrouve d’ailleurs dans de nombreux contes comme La Belle et la Bête, sans doute un thème archétypal des plus anciens que nous connaissions (L’Ane d’Or d’Apulée, IIème siècle)

 

- « Le Fidèle Jean » 

 

Dans ce conte il y a le développement et l’intégration de la part du féminin ou Anima en l’homme ; Le jeune héros va conquérir la Princesse au Toit d’Or dont le portrait découvert dans la chambre interdite l’avait fasciné. Sa quête va l’entrainer vers cette image symbole de l’Anima cachée, donc envoûtante qu’il devra rencontrer, puis ramener dans son royaume, afin de la conscientiser et l’intégrer tout au long d’un périlleux voyage.

Ce conte permet aussi de réaliser l’infinie richesse de notre inconscient à travers le personnage du Fidèle Jean qui, malgré les erreurs et résistances du jeune roi, saura le guider dans son périple, restant un ami fidèle jusqu’à donner sa propre vie. Ce personnage de Jean nous enseigne le renoncement à l’égo et nous ouvre au Soi ; il nous invite à accueillir notre fidèle Jean, notre maitre intérieur, notre nature divine et lumineuse

 

Définitions succintes

 

ANIMA : le féminin inconscient dans l’homme, valeurs féminines de relations, d’affectivité, d’intuition, en lien avec l’inconscient. Si un complexe parental inhibe le Moi la femme deviendra passive au lieu d’avoir des initiatives. Un homme perdra sa capacité d’aimer et deviendra dépressif.

 

ANIMUS : le masculin inconscient dans la femme, valeurs masculines de créativité, d’activité, d’affirmation de la personnalité. L’animus négatif est symbolisé dans les contes par Barbe bleue, l’animus positif est symbolisé par le prince.

 

PROJECTIONS : Mécanisme de défense que le Moi utilise pour se protéger de certains affects en prêtant à d’autres personnes notre part d’ombre. Tout ce qui nous agace chez l’autre est peut être une partie inconnue de nous. Le retrait des projections permet de comprendre que ce que nous vivons extérieurement reflète ce que nous vivons intérieurement.

 

ANIMUS ANIMA : Douce moitié ; Chaque être humain porte en lui une représentation du partenaire idéal. En observant les rêves Jung a remarqué que notre contre-partie sexuelle continue à vivre en nous. Comme nous ne la connaissons pas nous la cherchons à l’extérieur de nous. Nos partenaires ne pourront jamais incarner cette partie manquante.

 

ARCHETYPES : thème universel issu de l’inconscient collectif commun à tous les êtres humains. Images, mythes, contes. Energie qui s’exprime par le symbole.

de l’inconscient issus du rêve éveillé ou pas, repérées par le collage, la peinture la sculpture.

 

OMBRE : éléments qu’une personne réprime ou déprécie et met au rebut dans l’inconscient.

 

PERSONA : masque social.

 

REVE EVEILLE : état de détente et d’attention flottante. La suggestion d’un thème ou d’images au début du rêve éveillé aide à faire surgir des images.

 

SOI : archétype ; centre de la personnalité globale à la fois consciente et inconsciente.

 

SYNCHRONICITE : Coïncidence sans lien de cause à effet entre un événement extérieur et un événement intérieur.

 

MANDALA : symbole du Soi. Intégration des opposés. Peinture, dessin basé sur un cercle et un centre qui représente le divin. En dessinant un mandala je fais un effort vers le milieu à partir duquel s’ordonne une figure. Il est le support à la méditation, il représente l’homme à l’intérieur du cosmos.

 

 

Psychothérapies à Grasse


Enfant - Adolescent - Adulte 


06 15 06 05 52

merci@florencedutheil.org

 

Retour à l'ACCUEIL